Compte-rendu de la soirée de clôture “Une rencontre, une histoire” du 27 octobre 2014

Photo 33

RéseauxChine organise depuis deux ans des conférences mettant en scène des binômes franco-chinois qui ont beaucoup à nous apprendre de nos deux pays. Le 27 octobre 2014, nous avons clôturé ce cycle de conférences avec la présence des binômes que nous avons eu la chance d’écouter depuis 2013.

Intervenants : M. Hervé MACHENAUD, Directeur Exécutif Groupe chargé de la Production et de l’Ingénierie d’EDF et Président Asie-Pacifique et M. DING Yifan, Directeur Adjoint au Centre de Recherche sur le Développement du Conseil d’Etat de la RPC.

Invités d’honneur : Son excellence M. ZHAI Jun, Ambassadeur de Chine en France, et M. Jean-Marie LEGUEN, Secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement.

Discours d’introduction par M. Pierre-Antoine GAILLY, Président de la CCI Paris Ile-de-France suivi d’un discours de M. ZHAI Jun, Ambassadeur de Chine en France.

La soirée a été animée par Mme Xiaoqing PELLEMELE au siège de la CCI Paris Ile-de-France.


M. DING a présenté son analyse des perspectives du développement économique chinois et des relations franco-chinoises.

Les raisons du miracle économique chinois :

  • Ouverture de la Chine aux marché internationaux (selon analyste : marché chinois deux fois plus ouvert que celui des USA, trois fois plus que le Japon).
  • Opportunités créées par les crises économiques mondiales, investissement massif dans les infrastructures.
  • Selon FMI : très bonnes dépenses des fonds publics.
  • En 2014, la Chine aurait déjà dépassé les USA en termes de PIB et de parité de pouvoir d’achat (mais est encore très loin en termes de PIB/habitant).

La Chine et les entreprises étrangères :

  • Le marché chinois a fait des miracles pour nombre d’entreprises étrangères.
  • La compétitivité des entreprises est souvent déterminée par la part de présence en Chine.

La durabilité du marché chinois :

  • Une bulle immobilière ? Baisses déjà observées.
  • Dette gouvernements locaux importantes mais réformes du système fiscal prévues.
  • Surcapacité de production, la Chine compte sur les pays européens pour équilibrer sa production.
  • Investissements dans des projets “greefield” multiplié par 40 en 2013 (108Md USD).

Les relations franco-chinoises :

  • France considérée comme un partenaire privilégié (1ère source de transfert de technologie)
  • Besoin d’échanges et de fusion des intérêts.
  • Possibilité de conquêtes de marchés tiers (ex : EDF en partenariat avec la Chine, projet au Royaume Uni).
  • Nécessité d’élargir les exportations françaises en Chine pour accélérer l’investissement chinois en France.
  • France considérée comme le pays européen le plus hésitant à accueillir les investissements chinois.

M. MACHENAUD a dressé le bilan et les prévisions des relations entre EDF et la Chine :

  • Partenariat entamé en 1985 par la construction de la centrale de Daya Bay.
  • Lorsqu’une centrale est construite, c’est une partenariat d’exploitation de 60 ans qui est instauré.
  • EDF a proposé à la Chine de s’allier pour la construction de deux EPR au Royaume Uni (offre à la Chine de rentrer dans le marché nucléaire mondial)
  • Accord de partenariat global signé pour l’échange de connaissances.
  • EDF : expertise reconnue mondialement, reste impliqué dans le marché mondial grâce à la Chine.
  • Les médias et élites français trop méfiants à l’égard de la Chine.
  • Importance de la confiance, les Français établissent des relations trop commerciales et contractuelles sans satisfaire les besoins de confiance des Chinois.

Conclusion de la conférence par M. Jean-Marie LE GUEN