Compte-rendu de la rencontre “RéseauxChine” du 18 septembre 2014

Compte-rendu de la rencontre “RéseauxChine” du 18 septembre 2014

Le 18 octobre 2014 s’est tenue la dernière rencontre du cycle de
conférence “Une rencontre, une histoire” organisé par RéseauxChine en partenariat avec la fondation “France Chine Entreprendre” (Cathay Capital).

A l’occasion de la conférence de ce dernier binôme, M. Xilin WU, Ministre Conseiller économique et commercial de l’Ambassade de Chine en France et M. Jean LEVIOL, Ministre Conseiller économique et commercial de l’Ambassade de France en Chine nous ont fait part de leur vision, en miroir, des échanges commerciaux entre la France et la Chine.

La rencontre a été animée par Mme Xiaoqing PELLEMELE.

M. DABEZIES, Directeur général adjoint des Actions internationales et européennes de la CCI Paris Ile-de-France a ouvert la conférence.


LA SITUATION ECONOMIQUE CHINOISE (J. LEVIOL)

  • Chaque année, 20 millions de Chinois dépassent le seuil de 13/14 000 $ de revenu par an.
  • Dans les 15 prochaines années, 90 % du supplément de croissance viendra de l’extérieur de l’UE (1/3 sera la Chine).

LA POSITION DE LA FRANCE A L’EXPORT (J. LEVIOL)

  • Les exportations du secteur automobile allemand sont supérieures à la totalité des exportations françaises. France = 1;3 % de par de marché à l’export en Chine (Allemagne = 5 %).

Pourquoi une telle différence ? Taille de l’économie allemande, spécialisation industrielle, écart de compétitivité.

  • La France produit 15 milliards d’euros à l’export, alors que les entreprises françaises implantées en Chine produisent 54 milliards d’euros.
  • La France emploie 500 000 personnes en Chine.
  • 30 % des ventes françaises à l’export en Chine viennent d’Airbus.
  • Il y a une demande croissante pour les produits français (urbanisation, amélioration de la protection sociale, développement de la classe moyenne). Mais la Chine doit développer ses propres marques. Nécessité de créer des produits français aux caractéristiques chinoises.

ETAT DES LIEUX DES INVESTISSEMENTS CHINOIS A L’ETRANGER (X. WU)

  • Stock des investissements chinois à l’étranger en 2013 : 661 Milliards de dollars dans 184 pays par 15 300 entreprises chinoises publiques et privées.
  • Chine = 11e pays qui investit dans le monde (13e fin 2012).
  • Répartition des investissements chinois à l’étranger = Asie : 67,7 % ; Europe : 8,1 % ; Afrique : 4 %. L’industrie, l’exploitation des ressources et les transports représentent respectivement 8,1 %, 7 % et 5 %.
  • Investissements chinois en France = 5,8 milliards de dollars (augmentation de 69,2 % entre 2012 et 2013).
  • France = 5e destination des entreprises chinoises.
  • Rôle du gouvernement chinois pour ses entreprises : information, protection, formation, orientation.

QUESTIONS/REPONSES

Il y a une nécessité d’appuyer et de conseiller les collaborations entre groupes français et chinois. Les Chinois en France doivent savoir négocier avec les partenaires et les syndicats. Importance d’embaucher des locaux.

Les Français qui investissent en Chine : se référer aux personnes avec une bonne expériences de la Chine, des conseillers, des témoins, etc.

Beaucoup d’entreprises françaises échouent car elles essaient de mener de front trop de projets et de marchés sans en avoir la capacité humaine.

Situation concernant la propriété intellectuelle : forte évolution, les entreprises chinoises s’en préoccupent. Mais il y a encore beaucoup de situations où le droit ne prévaut pas.