Compte-rendu de la rencontre “RéseauxChine” du 1er juillet 2014 !

RéseauxChine

Intervenants : Damien Sohler, viticulteur alsacien au domaine Frey-Sohler, et Michel Xu, Président de la société Vieux Monde.

Etaient également présents : Paul-Henri Moinet (auteur), Xiaoqing Pellemele, Isabelle Monceau et Thomas Machuret (équipe du CEFC). Une cinquantaine de membres du club “RéseauxChine”.

Animation : Xiaoqing Pellemele.

Lieu : Bourse du Commerce, Espace Baltard.


Lors de cette rencontre “RéseauxChine”, nous nous sommes intéressés au thème de la commercialisation du vin français en Chine, et particulièrement le vin blanc, peu connu des consommateurs chinois.

Xiaoqing Pellemele a tout d’abord introduit la rencontre en présentant chacun des intervenants :

Michel XU

Michel Xu travaille dans le milieu du vin depuis 20 ans et suivi plusieurs formations d’œnologie, et est aujourd’hui à la tête de 56 boutiques qui vendent du vin français dans 30 villes chinoises différentes. Il a également créé 3 écoles de vin en Chine, et est considéré comme le meilleur connaisseur en vin français de nationalité chinoise.

 

 

BA5R7502Damien Sohler fait partie de la 5e génération de sa famille à travailler dans les vignes du domaine Frey-Sohler. Après un premier voyage en Chine accompagné de Xiaoqing Pellemele en 2009 pour participer à un salon d’art de vivre à la française, Damien Sohler va en Chine environ une fois par an pour rencontrer ses clients et ses distributeurs, notamment dans les boutiques de Michel Xu, partenaire qui l’a aidé à vendre ses vins blancs d’Alsace en Chine.

Nos deux invités ont présenté tour à tour les débuts de leur coopération. Michel Xu a insisté sur l’importance de l’explication et de l’enseignement de la culture du vin aux Chinois. Par exemple, apprendre aux Chinois à deviner l’arôme du Litchi dans un Gewurztraminer s’est révélé efficace pour donner envie aux Chinois de s’intéresser au vin blanc et pas seulement au vin rouge. Damien Sohler est revenu sur les débuts difficiles, où tous ses vins étaient vendus comme le même vin en Chine par manque de connaissance du vin blanc. On a également appris grâce à lui que les vins secs d’Alsace auraient plus de succès dans le sud de la Chine car on y mange beaucoup de fruits de mer.

Exif_JPEG_PICTURE

Aujourd’hui, 28 pays exportent du vin vers la Chine, mais la part des vins français représente toujours entre 46 et 49 % d’entre eux, c’est la raison pour laquelle on dit souvent que “une bouteille de vin importé en Chine sur deux est du vin français”. 80 % des vins consommés en Chine sont produits localement, mais la demande est de plus en plus forte et surpasse l’offre locale. La France et ses vins ont donc toute leur place en chine !

infographie

Après le témoignage très touchant de nos deux invités et un moment d’échanges avec le public, la rencontre s’est achevée dans la convivialité autour d’un buffet. Pour l’occasion, Damien Sohler a pris soin des invités en leur faisant déguster des “vendanges tardives” de son domaine, le vin était délicieux !

Cette rencontre était la dernière avant les vacances d’été, mais nous nous retrouverons vite avec un programme très riche à la rentrée !